J'avais toujours cru que les pruneaux étaient au far breton ce que la confiture d'abricot était à la sachertorte, la tome à l'aligot, la pomme de terre à la tartiflette ... bref, un ingrédient indispensable. Et autant vous dire de suite que rien que l'évocation des pruneaux me donne envie de fuir en courant.

Mais en voyant le far breton de Bernard, j'ai compris qu'ils n'étaient pas obligatoires. Wikipédia confirme d'ailleurs que la version traditionnelle n'en comporte pas. Après quelques produits en croix pour adapter les ingrédients aux 500ml de lait qu'il me restait, j'ai opté pour un moule carré en pyrex de 20x20cm.

 

Far Breton 

Pour 4 personnes très gourmandes (voire 6 un peu moins gourmandes) : 

- 500 ml de lait

- 160 g de farine

- 125 g de sucre

- 2 gros oeufs

- 30 g de beurre salé

 

Far Breton 001

 

Préchauffer le four à 160°C. 

Au fouet, mélanger le sucre et les oeufs. 

Ajouter la moitié de la farine et fouetter vivement pour éviter les grumeaux. 

Verser environ 1/3 du lait et continuer de bien mélanger. 

Poursuivre avec un peu de farine et le reste du lait, jusqu'à épuisement des ingrédients. 

Mettre environ 1/3 du beurre dans le plat et l'étaler uniformément pour bien graisser le fond. 

Verser la pâte dans le plat.

Faire fondre le reste du beurre salé et le verser délicatement à la surface de la pâte crue. 

Enfourner pour environ 1 heure en surveillant bien pour éviter qu'il ne brûle (ici, dans mon four à gaz, j'ai augmenté la température du four à 200°C après 1 heure de cuisson et je l'ai laissé encore 10 minutes supplémentaires pour qu'il soit gonflé et doré). 

Laisser tiédir avant de déguster. 

   

   Far Breton 002