Me voilà de retour d'un petit séjour à Vienne en Autriche .............

Je vais vous narrer ici les spécialités culinaires viennoises, ainsi que d'autres petites choses ayant rapport avec la gastronomie.

La cuisine autrichienne est un mélange d'influences hongroises, tchèques, italiennes, serbes, slovaques ou turques ....... en raison de son passé historique.

Commençons par le grand classique, l'incontournable "Wiener Schnitzel", l'escalope viennoise : fine tranche de veau enrobée de chapelure, servie avec une tranche de citron, de la confiture d'airelles et des pommes de terre avec du persil et du beurre.

 VienneVienne

 Vienne

Nous avons dégusté cette escalope géante, qui dépassait de l'assiette, dans une brasserie proche de notre hôtel, brasserie qui possède sa propre distillerie de whisky et produit cinq types de bières différents ( http://www.salmbraeu.com/).

Vienne

Nous y sommes d'ailleurs retournés un autre soir pour pouvoir manger une poêlée qui nous avait fait envie dès le premier soir : la Kloster-Pfandl, composée de viande de boeuf, champignons, crème et spätzles aux épinards. Une merveille !

Vienne

VienneVienne

Autre spécialité incontournable, le plat préféré de l'empereur François-Joseph, le Tafelspitz, sorte de pot au feu, servi avec des légumes, une crème d'épinards, une sauce au raifort et à la ciboulette, un mélange de pommes et de radis râpés et un rösti de pomme de terre pas trop rôti

Vienne

VienneVienne

VienneVienne

Et pendant que je me disais que le pot au feu était bien meilleur en France, JMarc se rendait compte que le Zwiebelrostbraten qu'il avait commandé était en fait une entrecôte aux oignons frits ( photo ci dessus à droite ).

Et comme nous avions décidé de faire de très copieux petits déjeuners, afin de faire l'impasse sur le déjeuner et de pouvoir prendre des goûters précoces, vers 14h30, place aux douceurs !

Et en matière de douceurs, il est impossible d'aller à Vienne sans se rendre à la Pâtisserie Impériale, où Sissi commandait ses gâteaux et ses bonbons à la Violette : la Pâtisserie Demel

Vienne

Vienne Vienne

Vienne Vienne

Vienne Vienne

  Vienne Vienne   

Vienne Vienne

Vienne Vienne

 Vienne

Vienne

Vienne

 Vienne Vienne

Vienne

JMarc a goûté la célèbre Sachertorte, gâteau au chocolat avec une fine couche de confiture d'abricots au milieu et une couverture de chocolat noir sur le dessus ( trop sucré, et on se demande encore où est passée la confiture d'abricots ????? )

 Vienne

Vienne

Quant à moi, j'ai délaissé l'esprit viennois pour craquer sur une part de Cheesecake On Ne Peut Plus New Yorkais ........ que voulez vous, j'adore ça ! ( et celui ci était très bon ! )

Vienne

Vienne

La particularité de cette pâtisserie, c'est qu'on peut y admirer une partie de la brigade en pleine action

Vienne Vienne

Vienne Vienne

Il existe une autre pâtisserie, fréquentée par les viennois car peu connue des touristes ( elle est située dans une petite rue ), c'est la Pâtisserie Oberlaa .... et sa très jolie vitrine

Vienne Vienne

Vienne

Dans une catégorie moins chic, mais très fréquentée quand même, il y a aussi la chaîne de pâtisserie Aida

Vienne Vienne

On reste dans les gâteaux, avec le fameux Apfelstrudel, fait d'une pâte feuilletée fine et fourrée de gros morceaux de pommes, de cannelle et de raisins secs. Nous l'avons dégusté au Palmenhaus, dans le Burggarten ( endroit tout à fait charmant : http://www.palmenhaus.at/ )

APPFLESTRUDEL

APPFLESTRUDEL

Et comme nous étions deux, nous avons aussi goûté la Bratapfeltorte, sorte de gâteau avec des pommes, de la crème et des amandes

BRATAPPFLETORTE

Pour accompagner toutes ces bombes caloriques, des boissons non moins caloriques

Vienne Vienne

Pour rester dans les boissons, nous n'avons pu, bien évidemment, résister à un petit café-schnaps, le schnaps étant une eau de vie, à la Poire William, au Kirsch, à la Mirabelle etc ........

Vienne

Ni même au vin chaud !

Vienne Vienne

J'ai aussi été intriguée par des petites pralines, typiquement viennoises également, les Mozartkugeln ......... qui finalement ne sont pas si exceptionnelles que ça !

Mozartkugeln Mozartkugeln

Mozartkugeln

Nous avons aussi voulu découvrir les choses de la vie courante des viennois .... nous avons donc pénétré dans ce qui semblait être un supermarché/épicerie fine, de luxe : Julius Meinl. Des produits de toute sorte, locaux mais aussi du monde entier, bien étiquetés, avec l'origine annoncée clairement par un drapeau ..... avec un rayon fruits & légumes magnifique, tout est bien rangé, rien ne dépasse .......

Vienne Vienne

Vienne Vienne

Vienne

Vienne

Nous y avons trouvé de quoi nous sustenter puisque nous y avons acheté un pot de Dulce de Leche argentin, et un pot de crème de chocolat noir au piment ( excellente d'ailleurs ! )

Vienne Vienne

Et samedi matin, comme la plupart des viennois, nous sommes allés flâner au Nachsmarkt, marché local immense, qui regorge poisson, de viande, de fromages, de vins, de fruits, de légumes, de marchandises venues d’Orient et d’Occident, d'épices de toute sorte ......Les produits exotiques y sont particulièrement prisés.

Vienne

Vienne

S'y est établie aussi la maison Gegenbauer, réputée pour ses vinaigres de fruits ( il paraît que Ducasse s'y approvisionne )

Vienne

Vienne

Vienne

 

Mais maintenant, parlons d'un autre marché, le Christkindlmarket ou le marché de Noël. Il y en a plusieurs dans toute la ville, mais le marché principal se situe sur la place de l'Hotel de Ville.  Outre ses nombreux stands de décoration de Noël, on y trouve aussi des stands de vin chaud, de punch chaud, de sandwiches de saucisses, de marrons chauds, de galettes de pomme de terre, de bretzels, de pains d'épices et de confiserie en tout genre...

Vienne Vienne

Vienne Vienne

Vienne Vienne

Vienne

Vienne Vienne

Vienne

Voilà, je crois que j'ai fait le tour de nos dégustations viennoises ......... il ne me reste plus qu'à vous présenter le St Nicolas en chocolat que nous avons trouvé devant la porte de notre chambre d'hôtel dimanche matin ( et qui, suite au voyage retour, s'est retrouvé en miettes ! )

Vienne Vienne